Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Envisager un divorce par Consentement mutuel en toutes circonstances

Envisager un divorce par Consentement mutuel en toutes circonstances

Le 28 juillet 2022
Envisager un divorce par Consentement mutuel en toutes circonstances
Discuter avec son Avocat de l'opportunité et du contenu de son divorce par consentement mutuel est essentiel. Choisir et décider, c'est d'abord être éclairés sur ses droits pour ne pas se battre inutilement et ne pas renoncer à ses droits

Le divorce par consentement mutule nécessite de se mettre d'accord sur tout avant de signer. Pour se mettre d'accord d'une façon éclairée, il faut évidemment prendre conseil auprès de son Avocat? Car il faut savoir quels sont les points sur lesquels il faut insister et ceux sur lesquels il n'est pas nécessaire de perdre du temps et de l'énergie. Et cela va dans plusieurs sens: soit il n'est pas nécessaire de perdre davantage de temps car vous aurez nécessairement gain de cause devant un Juge, soit car vous les chances de gains sont trop mince. Et en cas de chance assurée de succès, il faut encore bien discuté avec son Conseil car avoir gain de cause signifie que le Juge va vous donner raison mais pour quelles conséquences...? Là encore, votre Avocat est essentiel, car d'expérience votre Avocat vous dira ce que vous pouvez espérer et à vous de décider si saisir la Juridiction est opportun ou non. 

L'exemple type est la faute. L'intérêt de plaider un divorce pour faute peut être essentiel pour votre reconstruction personnelle, mais attention à ne pas être déçu par les conséquences. Les Dommages et intérêts ne sont pas forcément très élevés et il est nécessaire d'en discuter sereinement. 

En matière d'affaires familiales, il faut aussi savoir doser ses reproches car c'est ouvrir une porte à "double sens"...!

Ainsi, même en cas de faute avérée de votre conjoint, on peut discuter d'un consentement mutuel. 

Attention aux délais car beaucoup de bruit circulent sur des "divorces minutes". Un DCM bien négocié n'est pas toujours rapide et il faut donner à vos Avocats le temps de discuter des conséquences sereinement et équitablement. 

Il est déjà arrivé au Cabinet de se retirer d'un Divorce car le client était trop pressé et souhaiter absolument signer un Convention dangereuse pour ses intérêts. 

Le cas typique se retrouve sur la pension alimentaire pour les enfants ou la reprise des crédits en cours.

Je protège les intérêts de mes clients, si ceux-ci ne souhaitent plus les protéger pour s'en remettre à une chance très aléatoire, je ne risque pas ma responsabilité professionnelle, mais surtout morale.